Berliner Philharmoniker I

Daniel Harding, Gustav Mahler : Symphonie n° 5

La cinquième symphonie de Gustav Mahler est devenue une œuvre culte, et pas seulement depuis que Visconti lui a emprunté son « Adagietto » pour son film « Mort à Venise ». Les symphonies de Mahler, dotées d'un effectif énorme, aimaient subjuguer par leur somptuosité, avant que l'expressionniste Arnold Schönberg ne découvre quelques années plus tard une nouvelle étoile musicale. Le chef d'orchestre britannique Daniel Harding a été très tôt envoûté par « l’air d'une autre planète » de Schönberg. Lorsque le jeune homme de 17 ans voulut interpréter la musique de Schönberg avec des amis, il envoya une lettre à Sir Simon Rattle pour lui demander conseil. Celui-ci prit alors le jeune homme comme assistant. Le reste appartient à l'histoire - et Harding est aujourd’hui le chef invité permanent des Berliner Philharmoniker.

Programme

Gustav Mahler
Symphonie no 5 en ut dièse mineur

Arnold Schönberg
Cinq pièces pour orchestre op. 16