Lisa Batiashvili

Semyon Bychkov direction d’orchestre, Berliner Philharmoniker

La description Artistes

Cette symphonie n’existe plus. Tous les enregistrements à la radio ont été effacés, la diffusion des partitions est interdite. Voilà ce qui est arrivé à la Symphonie n° 8 de Chostakovitch après la seconde guerre mondiale. Son ambiance lyrique et sceptique ne s’accordait pas avec l’ivresse triomphaliste de Staline et la machine de propagande de sa dictature. Et ce n’est pas un hasard si le compositeur utilise certaines techniques des grands musiciens qui l’ont précédé, comme Johann Sebastian Bach. Qui mieux que le Cantor de Saint-Thomas pouvait à son époque représenter de façon plus vivante la douleur - tant psychique que corporelle ?

Une autre musique qui n’est pas de ce monde : la Canzonetta du deuxième mouvement et bien d’autres passages dans le Concerto pour violon de Piotr Ilitch Tchaïkovsky. On y voit un compositeur s’extraire des abîmes de son âme et retrouver la surface fleurie de la terre. Du doute existentiel à la joie de vivre : quelle soirée…

Image montrant Batiashvili4 2017 Sammy Hart
Fin de la représentation environ: {{ selectedDate.end.time }} heures
Parrainage: {{ sponsor }}
Présenté par: {{ presenter }}
En partenariat avec: {{ cooperation }}
En collaboration avec: {{ collaboration }}

Artistes