Tchaïkovsky au premier plan dans l' « Hiver russe ».

Valery Gergiev apporte l'opéra et le ballet au nouveau Festival Mariinsky 2022

Image montrant Mariinsky Favorit2«Орлеанская Дева» © Фото Александра Неффа 15 © Фото Александра Неффа
© Фото Александра Неффа

Le nom de Piotr Ilitch Tchaïkovsky est depuis toujours indissociable de la période de Noël au Festspielhaus : impossible d’imaginer la traditionnelle représentation du ballet Mariinsky au Festspielhaus durant les derniers jours de décembre sans « Le Lac des cygnes », « Casse-Noisette » ou « La Belle au bois dormant ». En 2022, ce spectacle invité deviendra un Festival. Autrement dit, la première édition de notre « Hiver russe ». Il sera intense - dans le meilleur sens du terme ! Car pour la première fois, Valery Gergiev offrira à son public de Baden-Baden une mise en scène d'opéra au moment de Noël.

« La Pucelle d'Orléans » est un grand drame musical. Tchaïkovsky a mis en musique la pièce de Friedrich Schiller sur le modèle du Grand Opéra - avec des scènes de chœur grandioses dans un décor somptueux. En Occident, l'œuvre n'est presque jamais à l'affiche. À Baden-Baden, ville de culture européenne par excellence, elle est parfaitement à sa place puisqu'elle associe les courants artistiques russe, allemand et français du XIXe siècle. « Baden-Baden occupe toujours une place particulière dans nos projets », déclare le directeur général et chef d'orchestre du Mariinsky, Valery Gergiev, en évoquant le nouveau Festival. L' « Hiver russe » sera donc une période faste pour Baden-Baden et le Festspielhaus sur le plan artistique.

Mis à jour: 30/12/2021