Une ouverture doublement réussie – Les nouvelles mesures d’hygiène fonctionnent parfaitement

Le directeur général du Festspielhaus Baden-Baden, Benedikt Stampa, espère que les représentations pourront continuer tout au long de la saison 2020 – 2021

Image montrant 2020 10 19 Festspielhaus Baden Baden Foyer 01 C Andrea Kremper © Andrea Kremper
© Andrea Kremper

Marquant l’ouverture de la saison 2020 – 2021 à Baden-Baden, le ballet « Ghost Light » de John Neumeier a été un grand succès. «Je dirais qu’il s’agit d’un début doublement réussi », a déclaré le directeur général, Benedikt Stampa. « Nous sommes très reconnaissants envers le Hamburg Ballett, John Neumeier et le pianiste David Fray qui ont « rallumé » la lumière de scène après une interruption de sept mois. Par ailleurs, je rends hommage à notre public et à notre équipe, grâce à qui les nouvelles mesures d’hygiène dans les foyers et dans la salle ont parfaitement fonctionné ».

Les spectateurs, après avoir longuement patienté, ont réagi avec chaleur à la réouverture du Festspielhaus. Après chacune des quatre représentations de « Ghost Light », les applaudissements ont duré presque dix minutes, ce qui en dit long sur l’enthousiasme dans la salle.

« Après ces soirées, j’ai reçu de nombreux mails et courriers dans lesquels des spectatrices et des spectateurs nous remercient d’avoir recommencé à jouer », dit Benedikt Stampa, qui a trouvé l’ambiance dans les foyers « inhabituelle, mais pas moins chaleureuse ».

L’espoir de continuer à jouer

Pour la suite de la saison, le directeur général du Festspielhaus Baden-Baden et des Festivals souhaite avant tout « pouvoir continuer à jouer. J’espère que nous serons en mesure de réaliser au moins le programme modifié et que nous pourrons peut-être dès 2021 augmenter le nombre de personnes dans la salle. Je suis intimement persuadé que les concerts de musique classique sont beaucoup moins dangereux que d’autres formes de loisir ».

En ce moment, le programme du Festspielhaus Baden-Baden est défini toutes les six semaines, et le durcissement des restrictions concernant les voyages rendent impossibles certains concerts. Récemment, la mezzo-soprano lettonne Elina Garanča a dû annuler sa venue au Festspielhaus Baden-Baden le 14 novembre. Quant à la pianiste Yuja Wang, annoncée le 13 novembre, elle sera remplacée par la violoniste Julia Fischer, qui se produira avec l’Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome dirigé par Antonio Pappano.

Incertitude autour du programme de Noël

Nous ne savons pas encore à quoi ressemblera le programme de Noël au Festspielhaus Baden-Baden. « Nous espérons pouvoir donner une réponse claire d’ici début novembre », a déclaré Benedikt Stampa.

Au cours des semaines à venir, des concerts importants sont prévus sur la grande scène du Festspielhaus. Le 23 octobre 2020, les Bamberger Symphoniker joueront la majestueuse Symphonie n° 4 d’Anton Bruckner en effectif complet et ils accompagneront Sol Gabetta au concert pour Violoncelle d’Edward Elgar, tous en appliquant un protocole de sécurité testé et validé. Les 30 et 31 octobre, c’est au Festspielhaus Baden-Baden qu’auront lieu les premiers grands concerts symphoniques avec chœur donnés depuis longtemps dans le sud-ouest de l’Allemagne. L’Ensemble Baltasar-Neumann, dirigé par Thomas Hengelbrock, interprètera le « Requiem allemand » de Johannes Brahms. Le directeur général du Festspielhaus, Benedikt Stampa, considère que cette œuvre est encore plus importante en ces temps de pandémie : « ‘Mort, où est ta victoire ?’ : ces paroles et l’attitude consolatrice que l’on trouve tout au long de l’ouvrage nous feront du bien ».

Mis à jour: 15/03/2021