Yuja Wang et Antonio Pappano

Orchestra dell’Accademia Nazionale di Santa Cecilia

La description Programme Artistes

Ne lésinons pas sur les moyens ! Pour se mettre particulièrement en valeur, les orchestres aiment avoir « Shéhérazade » au programme. Car cette partition féérique exige aussi des solistes de premier ordre aux pupitres. Les meilleurs musiciens peuvent briller ; avec « La fête à Bagdad », l’orchestre tout entier se métamorphose en une fusée éclairante dont la mèche est allumée par une star, le chef italien Antonio Pappano. Il a fait de ses « Céciliens » une des meilleures formations qui soient. Ensemble, ils montrent ce dont ils sont capables et collectionnent les lauriers. Quant au fait que Yuja Wang se produise dans le Concerto n°1 de Liszt, il s’accorde parfaitement avec le caractère virtuose de cette soirée où la musique s’apparente à un sport de haut niveau. L’élite se dépense, et tout le plaisir est pour les auditeurs.

Image montrant 2020 21 Yuja Wang C Julia Wesely © Julia Wesely
© Julia Wesely

Programme

Richard Wagner
Ouverture de l’opéra « La défense d’aimer »

Franz Liszt
Concerto pour piano n° 1 en mi bémol majeur

***

Nikolaï Rimsky-Korsakov
Shéhérazade op. 35

Suite Symphonique extraite des « Mille et une nuits »

Fin de la représentation environ: {{ selectedDate.end.time }} heures
Parrainage: {{ sponsor }}
Présenté par: {{ presenter }}
En partenariat avec: {{ cooperation }}
En collaboration avec: {{ collaboration }}

Artistes