Valery Gergiev et Mao Fujita

Münchner Philharmoniker

La description Programme Artistes

Les créations des œuvres de Strauss étaient de véritables évènements mondains. Par exemple celle de « Mort et transfiguration » : voilà qu’un jeune homme de 25 ans écrivait une musique d’une puissance à ébranler des mondes. En même temps, elle était accessible et faisait surgir des images aussi vives que des photographies. Un art de la composition extrêmement raffiné, qui comble de plaisir tant les auditeurs que les musiciens. « Plaisir », voilà bien le mot juste pour ce compositeur qui ne prenait pas trop au sérieux le thème pourtant grave de sa partition. Le génie de Strauss en matière d’instrumentation le rattache directement à Berlioz, lequel se réclamait de Beethoven. De sorte que l’ordre des morceaux programmés ce soir coule de source, et il ne nous reste plus qu’à présenter le soliste : le jeune pianiste japonais Mao Fujita, lauréat du Concours Tchaïkovsky de Moscou.

Image montrant Bild2 Gergiev Foto Alexander Shapunovsw © Alexander Shapunov
© Alexander Shapunov

Programme

Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano n° 4 en sol majeur op. 58

Hector Berlioz
Roméo et Juliette (extraits)

***

Richard Strauss
Mort et transfiguration op. 24

Fin de la représentation environ: {{ selectedDate.end.time }} heures
Parrainage: {{ sponsor }}
Présenté par: {{ presenter }}
En partenariat avec: {{ cooperation }}
En collaboration avec: {{ collaboration }}

Artistes