Julian Prégardien

Le cycle « Dichterliebe » (Les amours du poète) de Robert Schumann d'après des poèmes de Heinrich Heine

La description Programme Artistes

En 1840, son « année du lied », Robert Schumann a créé de façon presque systématique tout un univers de lieder. En février, il compose le « Liederkreis », son premier travail d’envergure autour des poèmes de Heinrich Heine. Du 24 mai au 1er juin, il met en musique vingt poèmes choisis dans le « Livre des Chants » écrit par Heine en 1827. Pour l'édition imprimée, publiée en 1844 sous le titre « Dichterliebe », Schumann ne sélectionna finalement que 16 lieder. Lors de la première du cycle complet, le 30 avril 1861 à Hambourg, le chanteur Julius Stockhausen était accompagné par Johannes Brahms.

Dans son habile sélection de poèmes de Heine, Schumann réussit à créer comme une personnification de l'artiste romantique par excellence. Nous y voyons comment ce personnage d’artiste à la psyché complexe tente de s'adapter à un monde de pharisiens, et sommes témoins de l'amour malheureux d'un égocentrique. En même temps, ces lieder, apparemment autonomes, sont reliés entre eux par des éléments purement musicaux tels que les tonalités et les motifs. Grâce à ce procédé et sur le plan purement sensuel, par le biais d’affinités et de connexions plus ressenties et pressenties que comprises, le cycle exerce un attrait très puissant. Dans un long épilogue au piano, les multiples relations entre les motifs sont réexposées une dernière fois.

Image montrant Julian Prégardien 2 Credit Peter Rigaud © Peter Rigaud
© Peter Rigaud

Programme

Robert Schumann
Dichterliebe op. 48
d'après des poèmes du « Livre des Chants »
de Heinrich Heine

Fin de la représentation environ: {{ selectedDate.end.time }} heures
Parrainage: {{ sponsor }}
Présenté par: {{ presenter }}
En partenariat avec: {{ cooperation }}
En collaboration avec: {{ collaboration }}

Artistes